top of page
  • Photo du rédacteurEcrismoideslueurs

AC Cobra 427 CSX


AC Cobra 427 CSX

Je rêvais depuis un moment de vous présenter un reportage photos sur une AC Cobra 427 CSX. Eh bien, le voilà !

Cette fois ci le texte ne sera pas les questions/réponses, mais plutôt un petit résumé de la séance photos et des sensations que j'ai ressenti en passager de cette superbe auto.

J. est le propriétaire de cette superbe Shelby AC Cobra 427 CSX.

J'ai fait sa connaissance lors d'un repas organisé par un ami en juillet dernier.

J. , grand amateur de Cobra (la voiture, pas la bestiole) m'avait informé qu'il devait prendre possession de son nouveau bijou en cette fin août. Une AC Cobra 427 CSX Série 4000 en alu brossé.Voilà la Cobra que je vous présenterai.


Courant août, il me confirme la réception de sa belle, et m'invite à venir la photographier chez lui. Date est prise pour le dernier week-end d'août. Il en profite pour m'informer qu'il sera possible de la déplacer dans différents endroits pour réaliser les photos.


Après 6 heures de route (oui, elle n'est pas à côté de chez moi), Marie (ma conjointe) et moi, arrivons sur place.

L'AC Cobra nous attend fièrement dans le garage ! Pourquoi fièrement ? Cela nécessite une explication.

Je croise au quotidien des propriétaires passionnés par leurs véhicules, mais je n'avais pas encore vue cela. Imaginez, vous entrez dans la pièce principale de la maison façon loft : cuisine sur votre droite, table pour le repas au centre et salon sur votre gauche. Le salon, dans lequel une Ducati 998 Ben Bostrom est placée sous la TV, une Harley des années 30, et dans le fond du salon, en guise de mur, une vitrine de 4m par 2m qui sert de cloison avec le garage... Garage dans lequel trône fièrement l'AC Cobra! De quoi vous plonger immédiatement dans l'ambiance !

Après s'être posés une vingtaine de minutes, J. démarre le moteur de la Shelby. Un son rauque réveille le quartier alors que la belle sort lentement du garage. Je profite que le moteur soit en train de chauffer, pour vous donner quelques infos.

Après un important passé dans le sport automobile, Carroll Shelby, se lance dans les années 60 dans la fabrication de voitures. Il fabriquera entre autres, l'AC Cobra. Aujourd'hui mythique, l'AC Cobra est un des véhicules les plus répliqués au monde, parfois par Shelby lui-même. C'est le cas des CSX dites « continuation » qui sont des répliques refaites à l'identique par Shelby au milieu des années 90. Le modèle présenté ici est une CSX modèle 1965 fabriquée en 2006 et signée par Shelby himself sur le tableau de bord !

Quelques chiffres avant de prendre la route.

Cette AC Cobra 427 CSX série 4000 est donc une continuation. Le moteur est un V8 Big Block de 8 litres de cylindrée, qui délivre environ 580 chevaux pour un poids contenu d'environ 1100 kilos, Comme à l'époque, elle n'a aucune assistance. Cela se pilote à la force des bras et au pied droit.

Maintenant que les présen tations sont faites, montons à bord.

Attaché fermement via le harnais 4 points, le son rauque du V8 ciglé Shelby fait vibrer la voiture (et les passagers aussi). Vous êtes au ras du sol. Grosso modo, sans trop d'efforts, vous touchez le sol du bout des doigts en étant assis dans le bolide. Le moteur est déjà chaud, reste plus qu'à faire chauffer les pneus Billboard.Ce sera chose faite en quittant le premier carrefour à la sortie du village... Les connaisseurs auront compris.

Une fois le petit village du propriétaire quitté, la machine infernale se met en place. Et quelle machine ! Imaginez un peu !

Ça secoue !

Ca vibre !

Ca vous colle littéralement au fond des baquets à chaque accélération !

Le vent, qui essaie de vous arracher chaque cheveu sur le sommet de votre crâne n'arrive pas à couvrir le bruit des échappements pétaradants à chaque passage de rapports !

Les pneus donnent une sensation de glisse du train arrière mais, une fois placée, la voiture ne bouge pas.

Les graviers, soulevés par les pneus tendres, claquent dans les passages de roues juste derrière vous !

Tout cela à quelques centimètres du sol et sans aucune assistance !

La palette de sensations, toutes plus mémorables les unes que les autres, qu'offre ce bolide est impressionnante ! Très impressionnante ! Bref, la machine à souvenirs est en route.



On réalise les photos en travelling sur une petite route de forêt, et on enchaine les différents lieux de prise de vue.

En fin d'après-midi, une soixantaine de kilomètres d'AC cobra plus tard et une très grosse dose d'adrénaline en plus, nous nous arrêtons boire un verre sur une terrasse de café d'un petit village côtier. Toutes les têtes se tournent vers nous ... Il faut dire que le reptile body buildé ne passe pas inaperçu et le son du V8 dans les petites rues du village pourrait rappeler aux plus anciens un bombardier allié en juin 44. Le temps de reprendre ses esprits derrière un coca et l'heure du retour au garage arrive doucement... Ce ne sera pas sans une ou deux bonnes accélérations de la belle sur le trajet ! Histoire de bien graver les souvenirs.

Avant d'entamer la soirée et les photos dans le noir, J. m'invite à monter en passager dans sa seconde AC Cobra... Une 289 FIA.Mais ça, c'est une autre histoire. Les connaisseurs auront compris.



La soirée sera consacrée aux photos dans le noir dans le jardin attenant à la maison.

Concernant les photos dans le noir, je me demande comment va réagir la carrosserie en alu brossé avec la lumière des flashs... appréhension vite dissipée après la première prise de vue. Quasiment aucune retouche sur les photos.


Après cet après-midi et soirée consacrée à l'AC Cobra, j'avoue avoir les yeux qui brillent. Des souvenirs plein la tête, des sensations qui se bousculent dans tous les sens.

Je suis très impressionné par cette machine qui « déchaine les enfers » en glisse, alors que la seconde précédente elle sortait tranquillement d'un rond-point sur le couple.



Je vous garantis que c'est terriblement addictif. Même en passager.

J'espère avoir réussi à vous transmettre les sensations que j'ai pu ressentir en tant que passager de cette superbe Cobra.


Un immense merci à J. pour l'accueil et sa disponibilité lors de ce week-end... Ce week end là, j'ai eu la possibilité de photographier une seconde voiture mythique... une voiture qui était également emblématique dans le film Bad Boys... La Porsche 964 3.6L Turbo. Cliquez sur la photo pour visualiser le reportage.

Ce reportage vous a plu? Partagez le, afin d'en faire profiter votre entourage.




5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page